En France, on compte actuellement environ 70 écoles spécialisées : chaque année, 2 000 jeunes diplômés en ressortent. Où décident-ils d’exercer leur métier ?

Le décret autour du diplome osteopathe porte toute la profession

Désormais, pour obtenir son diplôme ostéopathe, il faut suivre un enseignement pratique et un autre théorique d’une durée totale de 4 860 heures, alors qu’avant seules 2 300 suffisaient.

Cela inclut 1 500 heures de pratique encadrée dans une clinique. Le tout, dans un cursus de 5 années.

A noter qu’il faut compter entre 8000-9000 € par an dans une école privée. Dans la mesure où il n’existe pas d’établissements publics.

Avec son diplôme ostéopathe, il peut diagnostiquer et traiter les douleurs, en utilisant ses mains.

Consulté traditionnellement pour des problèmes de dos, le professionnel peut soigner d’autres pathologies comme les migraines chroniques et les problèmes digestifs ou respiratoires.

Il peut facilement ouvrir son cabinet libéral, voire intégrer une structure de santé, regroupant différents métiers, dans la mesure où les coûts d’installation ne sont pas très importants.

Il peut également choisir de devenir salarié d’une entreprise, afin de soigner ses collègues. Tous les corps de métiers sont potentiellement intéressés.

Le jeune ostéopathe peut aussi intégrer une équipe sportive pour s’occuper des athlètes : préparation, mettre en condition physique, soulager, traiter les blessures…

Enfin, les jeunes ostéopathes peuvent aussi intervenir au sein d’une clinique et d’une maternité, en apportant des soins complémentaires auprès des différents publics qu’il s’agisse d’un nourrisson, d’une personne âgée, d’un sportif ou d’une femme enceinte.

Si vous êtes attiré(e) par le diplome ostéopathe, il suffit de suivre ce lien :
diplome osteopathe